A la suite d’une nouvelle mise à jour, cet armorial AmpleTar, a été considérablement augmenté et vous est aimablement proposé pour une utilisation strictement personnelle. Toute utilisation totale ou partielle, professionnelle, commerciale ou pour l’enseignement, même bénévole est formellement interdite ou devrait faire l’objet de négociations préalables.
Tous droits réservés © Claude d'Ampleman

Cet Armorial est l'affaire de tous et nous tenons particulièrement à :
  • R√©pondre aux visiteurs dans un cours d√©lai.
  • Collaborer et √©ventuellement aider le visiteur √† s'orienter.
  • Discuter ensemble des blasonnements ou patronymes qui sembleraient douteux.
  • Respecter la vie priv√©e de nos bienfaiteurs, collaborateurs et autres, dans ce but, nous ne conservons aucune information concernant la provenance de nos blasonnements.

Avertissement :
- Ce site a pour objet de normaliser, autant que possible l'écriture héraldique. C'est pourquoi vous trouverez des fiches indiquées comme données par un auteur, dont la rédaction du blasonnement ne correspond pas forcément exactement au texte original.
- Egalement, des traductions peuvent ne pas correspondre littéralement au texte original, surtout d'une autre langue que le français.
- Les blasonnements de cet armorial sont, pour la plupart, repris d'autres armoriaux, ceci explique des différences que l'on peut rencontrer et au sujet desquels on ne peut trancher.
- Beaucoup de blasonnements en anglais, provenant d'Amérique, sont très incomplets et/ou imprécis, nous les donnons quand même pour information. De même pour beaucoup de blasonnements italiens en italien ou traduits.
- Tout blasonnement, correspondant à un patronyme, nécessite obligatoirement une recherche généalogique et historique pour s'assurer qu'il correspond bien à la famille sur laquelle on fait une recherche. Ceci est également vrai pour la plupart des armoriaux existant.
- La mention "- Tr." au début d'un blasonnememt signifie la traduction du blasonnement juste au dessus.
- Un bon mombre de fiches contiennent plusieurs blasonnements, nous nous efforcons de placer dans une seule fiche tous les blasonnements d'une même famille. Mais, ceci n'exclut pas que vous devez faire vos propres vérifications.

De, Del, Dela, Des. Du, etc... et orthographe :
- Pour les noms composés avec ces particules, chercher à la lettre initiale qui vient après elles; ainsi pour Delpy voir à "Py". Pour des noms du genre De La Croix, cherchez s'il n'y a rien à "De La Croix", à "La Croix", puis à "Croix".
- D'une manière générale les recherches doivent se faire avec, le plus souvent, les racines des noms; ainsi par exemple Héraut, Héraud, Hérault, Hérauld, chercher d'abord avec "Herau".
- Les noms tels que O'Conor par exemple, chercher à "Conor".
- Penser également que certaines lettres ont pu être mal transcrites à cause de leur graphisme ancien, tels les "U" et "V" ou les "S" et "F".

Les erreurs :
- Rietstap commet systématiquement quelques erreurs :
- Il nomme "aigle éployée" une aigle bicéphale.
- Il confond dextrochère et senestrochère.
- Il donne la tête de Maure de sable par défaut.
- Dom Pelletier:
- Il nomme flanché un écartelé en sautoir.
- Aubert de La Chênaie :
- Il commet de très nombreuses erreurs, mais en plus, moyennant quelques louis, il imprimait ce que vous souhaitiez...À manipuler avec d'extrêmes précautions !

- Faire très attention au terme "posé" qui est souvent employé pour "rangé". Nous avons essayé de corriger ici dans la mesure ou nous le pouvions, mais il peut parfois rester des doutes, ici ou dans d'autres armoriaux.

Les parenthèses :
- Elles indiquent soit des variantes selon les auteurs.
- Peuvent aussi indiquer des variantes de branches de famille, mal précisées.
- Mais aussi des indications apportées par un auteur particulier, mais pas par tous ; ou bien des informations qui peuvent préciser en d'autres termes de quoi il s'agit (pour des noms particuliers, spécifiques à une région, à un métier ou à une époque) ou encore des informations qui ne sont pas absolument utiles.

Les trémas et lettres accolées :
- Un certain nombre de patronymes sont écrit soit avec une lettre simple, soit avec la même surmontée d'un tréma ; essayer les deux, par exemple "Bosch" et "Bösch".
- De m√™me des patronymes comportent des lettres accol√©es "Ňďu" par exemple, chercher √† "BŇďufs" et √† "Boeuf".
- Ces remarques sont valables également si vous faites une recherche sur la composition d'un blason.
- Nota : pour des raisons de classement automatique par le logiciel de ce site nous sommes obligés d'inscrire deux versions de patronyme, une avec et une sans tréma, même si le patronyme n'a qu'une seule orthographe, avec tréma.

Un certain nombre de blasonnements portent les sigles:
- "©" indique un blasonnement protégé par droit d'auteur.
- "¬ģ" correspond √† des relev√©s que nous connaissons de Rietstap.
- "¬ģ A&C"correspond au suppl√©ment Rietstap (ajout et correction).
- "¬ģ Supp" correspond √† Suppl√©ment Rietstap.
- "£" correspond à l'armorial "Burke's General Armory".
- "√ź" correspond √† d'Hozier.
- "Ĵ" correspond √† Jougla de Morena.
- "Æ" correspond à Jouffroy d'Eschavanne.
- "ſ" correspond √† Fox Davies "Armorial Families".
- "√ė" indique un armorial autre,
- "¬Ī" indique un armorial familial ou priv√©.
- "Cr" indique une création de blason.
- "(SLJ)" correspond à l'armorial de l'ordre de Saint Lazare de Jérusalem.
- Ces sigles sont indiqués lorsque le blasonnement peut poser un problème quelconque, compréhension, enquerre, blasonnement particulier indiqué par ces auteurs et quelque peu différents d'autres, blasonnement qui a fait l'objet d'une recherche de notre part; également pour les "aigles éployées" qui sont toujours bicéphales chez Rietstap et Jouffroy d'Eschavanne.

Les armes complexes et marques de famille :
Ces représentations comportent des éléments difficiles à définir, dont nous n'avons pas trouvé la signification. Si vous avez celle-ci ou le blasonnement, même en langue étrangère nous vous serions reconnaissant de nous le communiquer

Capitoul :
L'anoblissement par le Capitoulat, cette magistrature d'une grande Cité. Ces Capitouls portent la couleur bleue surtout, le bleu du vieil étendard de la France; ce sont ces grands citoyens qui ont pour leur part, dans une des grandes cités de la France méridionale, aidé Louis XIV à faire la France de l'Océan au Rhin, de la Méditerranée à la mer du Nord, et qui ont fondé la Monarchie Française sur les ruines de la Féodalité.

Cri de guerre :
Ancienne exclamation des guerriers. On la voit inscrite sur un listel toujours flottant au-dessus des armoiries. Les coutumes particuli√®res et les cons√©quences de la loi salique qui ont d√©f√©r√© aux a√ģn√©s la pr√©rogative de porter les armes pleines de la famille dont ils sont issus, leur ont presque toujours attribu√© en m√™me temps le cri d'armes, comme une d√©pendance de l'√©cu, avec lequel il est ordinairement plac√©, tant sur les tombeaux et autres lieux que dans les documents et les armoriaux. Les coutumes portent en termes formels que le nom, le cri et les armes appartiennent √† l'a√ģn√©. Le terme ¬ę relever le cry ¬Ľ, signifie prendre le nom et les armes d'une famille. Le cri d'arme n'est autre chose qu'une clameur con√ßue en deux ou trois paroles prononc√©es au commencement ou au fort du combat ou de la m√™l√©e, par un chef ou tous les soldats ensemble, suivant les rencontres et les occasions. Le cri √©tait personnel au g√©n√©ral de l'arm√©e ou au chef de chaque troupe. On peut imaginer des cris de guerre ou des formes de cris, pas toujours articul√©s, bien ant√©rieurs √† l‚Äôh√©raldique, en m√™me temps pour soutenir le courage des soldats, se faire reconna√ģtre et engendrer la terreur. Des hurlements aux sonorit√©s parfois particuli√®res de hordes envahissantes sur des territoires convoit√©s. Le bruit m√™me du cri pouss√© par de multiples personnes a quelque chose d‚Äôencourageant, de galvanisant ; on ne se sent pas seul, on repr√©sente une force √† la mesure du bruit du cri, suppos√©e convaincre, faire fl√©chir l‚Äôadversaire. Ces cris de guerre, rapport√©s en h√©raldique √©taient compos√©s pour √™tre prononc√©s facilement, haut et fort, articul√©s, parfois un mot, un cri du chef recevait une r√©ponse √©clatante des soldats, l‚Äôensemble formant le cri de guerre. Il servait √† exciter ou enflammer le courage des arm√©es.


Devise :
La devise est une sentence laconique inscrite dans un listel pos√© au-dessous de l'√©cu. Si le blason plait comme √©nigme, les devises charment comme √©quivoques. Leur beaut√© principale r√©sulte des sens multiples qu'on peut y trouver. Parfois, la devise √©tait l'explication de l'embl√®me armorial, parfois une allusion √† une particularit√© int√©ressante du porteur. Les devises peuvent se partager comme suit: en premier lieu, les devises historique, en second les devises de circonstance et finalement, les devises royales. Les premi√®res sont des images symboliques et hi√©roglyphiques, qui ont √©t√© principalement en usage chez les Egyptiens. Les secondes sont celles que nos anc√™tres ont choisies, exprimant leurs principales passions, soit de pi√©t√©, d‚Äôamour, de courage ou de guerre ou pour quelque aventure qui leur sont arriv√©e; lesquelles ayant pris leur origine de quelques-unes unes de ces causes, ont √©t√© rendues h√©r√©ditaires aux maisons de ceux qui les ont prises. Les troisi√®mes ont √©t√© quelque fois pratiqu√©es du temps de nos p√®res, mais plus rarement que les pr√©c√©dentes. Les devises √©taient port√©es sur les cottes d'armes, il n'y a pas plus d'un si√®cle et ce fut en voyant celles des chevaliers fran√ßais qui pass√®rent en Italie, que Paul Jove commen√ßa √† les r√©duire en r√®gle. La devise, qu‚Äôil ne faut pas confondre avec le cri de guerre, n'est qu'une simple sentence qui tombe ordinairement sur le nom de la personne ou sur les pi√®ces de l'√©cu. Il s'en trouve de plusieurs sortes, comme des sentences enti√®res, des figures seules, de simples lettres qui sont plut√īt des chiffres; on en voit des figures sans mots, des mots sans figures ou des mots et des figures tout ensemble.

Dictionnaire des patronymes :
- La signification d'un patronyme peut variée d'une région à l'autre.
- Pour les noms composés avec des particules, chercher à la lettre initiale qui vient après elles; ainsi pour Delpy voir à Py.
- Pour des noms du genre De La Croix, cherchez s'il n'y a rien à D, à L, puis à C.
- Plusieurs noms en Sa; La, archa√Įsme dialectal pyr√©n√©en. (Sacaze: Lacaze; Saporte: Laporte; Sabadie, Labadie; etc.)
- Un certain nombre de familles portent des noms de lieu composés d'un ancien prénom, parfois déformés, suivis de Val. Géographiquement, ces toponymes sont groupés presque exclusivement au Nord de Paris, depuis Bougival, jusqu'en Normandie, et vers la Picardie, jusqu'au Hainaut, et dans les Ardennes jusqu'aux portes de Liège. Il est probable que toutes ces familles, à une époque quelconque ont eu le bénéfice de la particule.

Apocryphe
Faux, mensonger, erroné, controuvé, inexact, inventé, supposé, inauthentique, mal fondé, chimérique, illusoire, suspect.


Un tout nouveau moteur de recherche est maintenant fonctionnel:
- Cette adaptation répond à plusieurs demandes pour faciliter la consultation héraldique. Ce site héraldique est un des seuls (peut-être le seul ?) à permettre des recherches rapides et diverses, tant sur des patronymes que sur des meubles, figures ou compositions d’armoiries, permettant également des recherches méthodiques, statistiques, comparatives, régionales, etc.
Décembre 2009: Il est regrettable que nous ayons du restreindre le maximun de résultats de vos recherches à un certain nombre de fiches pour contrer le piratage de la base de données.
Mai 2016: Une mise à jour des serveurs, un tout nouveau gestionnaire de la base de donnés.
Décembre 2020: Un tout nouveau gestionnaire de la base de donnés, interface plus conviviale.
Juin 2023: Certaines pages PHP ont été supprimées afin de simplifier le site internet.


"Toute utilisation des données du site à des fins commerciales, se fait en dehors de notre responsabilité.
Comme pour tout armorial, de quelque auteur qu'il soit, l'attribution des armes √† une famille doit √™tre v√©rifi√©e et prouv√©e par une recherche et/ou contr√īle g√©n√©alogique.
Nous mettons le plus grand soin pour présenter un travail minutieux et soigné, à partir du plus grand nombre d'auteurs possibles et de comparaisons avec les représentations lorsque nous en disposons, mais nous ne pouvons être tenus pour responsables d'erreurs de recopie, d'appréciation ou de lecture de blasons des différents auteurs qui nous sont proposés."




Tous droits réservés © Claude d'Ampleman